21 octobre 2011 Edito : Enfin un nouveau pont Champlain

Une bonne nouvelle. Le ministre fédéral des Transports, Denis Lebel, a annoncé, le 5 octobre dernier, la construction d’un nouveau pont Champlain. Oui, c’est une bonne nouvelle pour l’ensemble de la communauté d’affaires et des habitants de la Rive Sud de Montréal. L’AGAB se réjouit de cette décision du gouvernement fédéral, comme en témoigne notre appui à la coalition « Champlain en chantier, quand ? », dont plus de 20 000 personnes et organismes ont signé la pétition. 100 000 personnes traversent le pont matin et soir quotidiennement; 400 autobus transportent 20 000 passagers chaque jour; et 20 milliards de dollars de marchandises transitent par le pont chaque année.

Un bémol toutefois. Les premières voitures ne rouleront pas sur le pont avant 2021 ou 2022, car les études sont à peine entamées, et la construction devrait prendre au minimum trois ans. A en croire le ministre Lebel, le pont sera sécuritaire jusqu’à la réalisation de son remplaçant. Il a aussi précisé qu’Ottawa avait déjà investi 380 millions de dollars sa sécurité.

Une question aussi. Comment le gouvernement fédéral financera-t-il cette nouvelle infrastructure, dont le coût de construction est estimé à 5 milliards de dollars ? Sur ce sujet, le ministre Lebel est resté évasif lors de son annonce d’il y a deux semaines, précisant simplement qu’Ottawa privilégie le partenariat public-privé (PPP) et l’instauration d’un péage, sur le principe de l’utilisateur payeur. Le maire de Montréal Gérald Tremblay a dit son accord à ce projet de péage routier, qui, selon un sondage Léger Marketing, publié le 17 octobre dans Le Devoir, recueille l’assentiment de 58% des Montréalais et de 59% de l’ensemble des Québécois*.

Des comparaisons. D’autres villes dans le monde ont instauré des péages urbains, principalement pour réduire le trafic des voitures dans les villes et promouvoir le transport collectif, et souvent avec un beau succès. C’est le cas de Singapour depuis 1975, d’Oslo depuis 20 ans, de Londres depuis 2003 et Stockholm l’année suivante.

L’AGAB attentive. Depuis toujours et aujourd’hui à nouveau, l’AGAB souscrit à toute initiative visant à désengorger les entrées et sorties de Montréal, promouvoir le transport collectif sur le nouveau pont, et assurer la sécurité de toutes les personnes empruntant la structure. L’Association des gens d’affaires de Boucherville continuera à suivre de près les consultations, puis les travaux de construction du nouveau pont, afin que soient mis en place des mécanismes de transparence et de suivi strict des coûts, éléments indispensables pour susciter l’adhésion de tous ses membres, et plus largement, de la population de Boucherville, de l’agglomération et de Montréal.

* Ce sondage a été réalisé avec un échantillon de 1005 répondants et a une marge d'erreur de 3,1 points, dans 19 cas sur 20.


Archives

Nouvelles de nos membres

Achat local

Chaque Bouchervilloise et Bouchervillois démontre que les commerces, entreprises, industriels, producteurs et professionnels d’ici représentent un choix au quotidien. Par ce geste, vous aidez au développement de l’économie locale, à la réduction de l'empreinte écologique et la création d'emplois d'ici. Rendez-vous à achatlocalboucherville.ca