12 juin 2013 ICI, c’est possible d’aménager sans gaspiller



Les aménagements paysagers des entreprises de Boucherville sont importants, car ils contribuent à verdir et embellir le paysage tout en luttant contre les îlots de chaleur urbains. Cependant, on observe une hausse de la consommation d’eau potable au cours de la saison estivale causée, entre autres, par l’arrosage des pelouses et des plates-bandes. Or, une grande partie de cette eau est perdue en raison de l’évaporation et de l’arrosage excessif. Nous vous proposons donc quelques mesures pour obtenir une pelouse et un aménagement verdoyant tout en évitant de gaspiller l’eau potable. Vous ou votre entrepreneur paysager pourrez mettre en pratique ces principes et pratiques d’entretien plus écologiques.

Assurez-vous d’avoir un sol de qualité
Le succès d’un aménagement paysager réside d’abord dans la structure du sol, qui doit être suffisamment poreuse pour permettre à l’eau de bien circuler vers les racines et de favoriser leur croissance. Le sol doit également être assez riche en matières organiques pour permettre une bonne rétention d’eau. La qualité des sols argileux ou sablonneux peut être améliorée en les amendant avec du compost ou du fumier composté. Une autre manière de conserver l’humidité du sol est l’ajout de paillis, qui en se décomposant permet aussi d’enrichir le sol.

Choisissez des plantes adaptées et diversifiées
Pour obtenir un gazon plus résistant, il est conseillé de semer plusieurs espèces de graminées et de choisir celles qui tolèrent bien la sécheresse. Vous pouvez également privilégier les plantes vivaces et indigènes. Elles sont mieux adaptées à nos conditions climatiques et requièrent moins d’eau que les plantes annuelles ou le gazon.  

Optez pour une tonte moins agressive
Évitez de tondre le gazon trop souvent et trop court. Celui-ci ne doit jamais être coupé à plus du tiers de sa hauteur. L'herbe d’une hauteur de 6 à 8 cm favorise le développement racinaire. Un gazon plus dense fournit aussi de l'ombre et permet ainsi au sol de conserver son humidité. Seule la première tonte du printemps et la dernière de l’automne doivent être plus courtes, soit à 5 cm, pour stimuler la croissance en début de saison et prévenir le développement des maladies en fin de saison.  En période de croissance active, la tondeuse doit être passée chaque semaine, mais durant les mois d’été une tonte aux deux semaines est généralement suffisante.

Pratiquez l’herbicyclage
Laissez les résidus de tonte au sol plutôt que de les ramasser. Cette pratique, nommée herbicyclage, permet de réduire le temps consacré à l’entretien tout en diminuant les besoins en arrosage. En effet, les rognures de gazon sont riches en azote et en eau. Ils créent de l’ombre et diminuent ainsi l’évapotranspiration. Cette source de matière organique, qui se décompose sur place et enrichit le sol, améliore également l’infiltration et la rétention de l’eau.

Attention aux arrosages excessifs
Il est recommandé d’effectuer des arrosages abondants, mais peu fréquents. Ceci favorise la croissance des racines en profondeur. Ces dernières peuvent alors tirer l’humidité d’un plus grand volume de sol diminuant ainsi les besoins en eau de votre pelouse tout en augmentant sa résistance à la sécheresse. Généralement, au cours des mois de juin et juillet, 2 à 3 centimètres d’eau par semaine suffisent pour arroser pelouse et jardin. Bien sûr, la quantité requise est moindre avant ou après cette période ou lors d’une pluie abondante. Vous pouvez mesurer la quantité d’eau en plaçant un contenant sur la pelouse pendant l'arrosage. L’utilisation d’une minuterie permet de contrôler l'heure et la durée de l'arrosage. Le système goutte-à-goutte s’avère être le plus efficace pour arroser les plantes et les fleurs puisqu’il alimente directement la zone racinaire. Qu’ils soient avec gicleurs ou au goutte-à-goutte, les systèmes d’arrosage automatisés exigent l’usage d’une sonde d’humidité du sol afin d’éviter qu’ils démarrent inutilement pendant ou après une pluie. L’arrosage tôt le matin ou en soirée permet de prévenir le gaspillage d’eau dû à l’évaporation. Consultez l’horaire autorisé par la Ville pour établir un programme d’arrosage.

L’horaire d’arrosage
À Boucherville, l’arrosage des pelouses est permis entre 20 h et 23 h alors que l’arrosage automatique est permis entre 4 h et 6 h (système programmé avec gicleurs permanents ou un système goutte à goutte).
Les jours autorisés d’arrosage sont les suivants :
- adresses paires : lundi et jeudi
- adresses impaires : mardi et vendredi

Pour en savoir davantage sur l’économie d’eau potable et la réglementation de la Ville de Boucherville, consultez le www.boucherville.ca/environnement

Archives

Nouvelles de nos membres

Achat local

Chaque Bouchervilloise et Bouchervillois démontre que les commerces, entreprises, industriels, producteurs et professionnels d’ici représentent un choix au quotidien. Par ce geste, vous aidez au développement de l’économie locale, à la réduction de l'empreinte écologique et la création d'emplois d'ici. Rendez-vous à achatlocalboucherville.ca